DEMARCHE ARTISTIQUE
Catherine CESARI
Je suis une architecte aux rêves de peintre
Peindre est vite devenu une nécessité vitale,
le moyen de transfigurer mon ressenti du secret des choses, de mes émotions de vie,
d’aller vers la lumière, en témoignage intime de la beauté.
 
Trouvant ainsi l’équilibre entre mes deux passions, je suis au cœur de moi-même,
en phase, à ma place, totalement inspirée par l’acte de peindre.
 
J’ai cheminé seule, mue par un impérieux besoin de me retrouver debout devant une toile blanche, pour raconter et partager, en infiniment grand, l’expression de ce rêve, cette transplantation de joie.
 
La couleur joue un rôle primordial dans ma peinture.
C’est un langage que je souhaite enthousiaste comme ma motivation.
 
La couleur me nourrit.
Elle est mon fil d’Ariane dans la composition « atmosphérique » de chaque tableau,
porteuse du message lucide ou inconscient de mon inspiration.
D’une manière symbolique, peut-être non rationnelle, elle suscite des émotions, des sensations ;
elle transmet toute sa force, son intensité ; il se crée une alchimie entre nous.
 
C’est un échange d’énergie, un partage, une « mise au monde » de moi-même.
La création pourrait être un combat…je la vis comme une initiation, un apprentissage.
 
J’ai d’abord peint de grandes fleurs, des scènes de vie, des paysages.
Mon énergie libérée par une pratique régulière me permet des recherches personnelles plus ambitieuses comme l’utilisation de techniques mixtes et la préparation des fonds ;
Parfois le thème est largement servi par la couleur de base qui s’impose à moi.
 
Je ne fais pas d’esquisse. J’aborde ma toile avec passion, dans la fébrilité d’une nouvelle aventure lorsque la lente gestation intellectuelle et instinctive s’impose enfin en pulsion.
Cette démarche personnelle me donne un sentiment  de liberté,
en même temps que la sensation forte  d’être en apesanteur, engagée entre 2 mondes.
Le processus de la création m’aimante sur un chemin où j’observe tout autant que j’agis.
 
J’y suis « sous l’emprise » du besoin de peindre.
Rien n’est jamais acquis et j’ai besoin d’avancer avec le sentiment que tout reste en devenir.
C’est ma force de vie.
***
A mon propos, texte d ’Annick DUBEUF, une amie des peintres
« La peinture de Catherine CESARI m’envoûte,
traversée par un réservoir de vitalité aux éclatantes et justes couleurs, c’est une floraison !
Elle retient la fugacité de l’existence ! En allumant des émerveillements…peintre des âmes…
Ses couleurs sont comme des musiques de vie !
Dans ses horizons, elles flottent, tel un voyage à l’orée des nôtres… »